ALGASUD
Laura Lecurieux-Belfond
Tél. 04 67 50 18 78
Mob. 06 85 20 24 91
laura.lecurieux@pole-trimatec.fr

Pôle de compétitivité Trimatec
47, avenue Général de Gaulle
30130 PONT-SAINT-ESPRIT
Tél : 04 66 89 00 49
Fax : 04 66 82 97 92
accueil@pole-trimatec.fr

Un potentiel naturel

La région Languedoc-Roussillon possède deux attraits naturels extrêmement intéressants pour la production de la biomasse algale : le climat et la géographie.
 

Le climat

Organismes photosynthétiques, les macro et microalgues ont principalement besoin de lumière et de CO2 pour se développer. Le Languedoc-Roussillon est l’une des régions les plus ensoleillées avec un ensoleillement moyen de 2700 heures restant relativement constant tout au long de l’année. Les températures moyennes sont également favorables à la production d'algues. Les conditions climatiques sont donc réunies pour obtenir d'intéressantes productivités en biomasse et ce, pendant la plupart de l’année (d’avril à octobre).


La géographie du littoral

L’autre particularité du littoral réside dans l’étendue des lagunes. On compte une dizaine d’étangs, parmi lesquels l’étang de Thau, les étangs palavasiens, les étangs de Salses, qui constituent des milieux propices au développement de plusieurs espèces de macroalgues.


L’Ifremer, en charge du Réseau de Suivi Lagunaire avec le Cepralmar, a dénombré environ 140 espèces de macroalgues présentes dans l’étang de Thau, dont une dizaine prépondérantes. La récolte de cette biomasse algale pourrait constituer un débouché sur une économie locale.

 

 

Si les étangs semblent des espaces propices à la production/récolte de macroalgues, les marais salants constituent des bassins adéquats à la production de microalgues. En effet, leur faible profondeur, ainsi que les systèmes de gestion de flux hydriques en font des systèmes déjà adaptés à la production en masse de microalgues.

 

 
Les Salins de Giraud, eaux salées colorées par la microalgue Dunaliella Salina

D. Mathieu